Archives pour la catégorie L’humeur du jour

Opération Cyclades (seconde semaine)

Avec un peu de retard je viens vous raconter notre deuxième Week-end sur les Cyclades et plus précisément sur l’île de Sifnos. 

Suite aux photos publiées sur Serifos, Nico n’a pas voulu être en reste, nous avions aussi deux nouveaux touristes avec Jérôme / Maya et Rosa et Gwenn de l’équipe précédente complétaient le casting. 

 

Dire que les WE se suivent et ne se ressemblent pas est une évidence et nous l’avons bien vérifié : en effet c’est sous un bon crachin de type breton que nous avons débarqué sur l’île et la pluie ne nous a quasiment pas quittés de la journée. 

Mais malgré cela, nous avons quand meme exploré cette île et pu en découvrir les richesses. J’avoue que j’ai été tentée de retravailler un peu les photos pour les rendre plus lumineuses mais finalement j’ai décidé d’être honnête et de vous montrer que meme sous la pluie c’est joli ! 

 

Apres avoir trouvé l’endroit ou nous allions dormir (une sympathique pension avec des chambres avec vue sur la mer et une propriétaire qui ne nous attendait plus compte tenu de la pluie) et un petit déjeuner dans un bar sur la plage (je tairais le nom de la personne qui a commencé avec un moritos), nous avons loué des voitures pour découvrir l’île. 

Nous avons fait un premier arrêt dans le petit village de Kastro (joli donc mais humide) et puis nous nous sommes rendus au nord à la recherche d’une taverne qu’on nous avait recommandé. Nous sommes arrivés dans un petit port plein de charme avec une taverne très sympathique ou nous avons été les uniques clients de la journée. La patronne nous a fait goûter ses spécialités, un peu comme à la maison, en nous montrant les photos de sa participation à une émission de TV ou elle a présenté une recette typique. Un bon repas bien arrosé, n’est-ce pas Jérôme ? 

 

Sur le chemin retour nous avons pu admirer les maisons typiques de Sifnos (type maison bonhomme avec deux ronds pour les fenêtres et un triangle en bas autour de la porte) et aussi la pluie, les flaques d’eau sans oublier l’humidité. 

 

Bref visiter c’est bien mais nous avons finalement atterri vers 19h dans le bar repéré le matin et nous avons unanimement commandé des chocolats chauds. Une fois réchauffés, nous avons décidé de passer aux choses sérieuses et nous avons repris l’entraînement aux Moritos et gin tonic meme si Maya a eu du mal à choisir son camp ! (Attention aux mélanges) 

C’est dans une ambiance de pub anglais et cocooning que nous avons passé la soirée en compagnie des chats locaux, sans oublier de tester les chapeaux du propriétaire du bar… Comment dire ? C’était un peu surréaliste. 

Finalement vers une heure du matin nous avons dévoré des pizzas (d’accord c’est pas typique mais c’était à coté du bar) en refaisant le monde, en dissertant sur le conflit israélo-palestinien et en s’engageant pour rendre le monde meilleur ! (Enfin c’est ce dont certains se rappellent…) 

 

Le lendemain le soleil était revenu et nous a permis de finir notre découverte sous un beau ciel bleu : rien à dire à part c’est beau, c’est tranquille et on resterait bien ici toute la semaine. 

 

Pour résumer, un week-end qui est passé trop vite : le dimanche soir nous avons repris le bateau pour Athènes, en disant bon voyage à Jérôme et Maya car les chanceux ont continué leur périple sur l’île de Paros 

 

Retour lundi un peu difficile puisqu’en allant au travail j’ai fait un magnifique vol plané : rien de grave je vous rassure mais ma démarche ressemble parfois à celle d’une petite vieille 

 

Bises 

 

Anne 

 

 

Et voici les photos… 

http://picasaweb.google.fr/Blog.mellieropoulos/WESifnosSept08# 

Opération Cyclades

Ce n’est pas parce que Nico doit rentrer à Paris pour des concerts que je dois me morfondre seule à Athènes ! Fidèle au proverbe quand « le chat n’est pas la… » (Non Carole, la fin de la phrase n’est pas : c’est qu’il est dans le frigo) deux amies Rosa et Gwenaëlle m’avaient proposé de les accompagner pour passer le week-end sur l’île de Serifos. 

 

Finalement une amie d’Espagne de Rosa s’est aussi jointe à nous et Gabriel, fidèle des parties de poker à la maison, a accepté d’être le seul homme parmi nous, ce qui ne fut pas une mince affaire !!!! 

 

Dés jeudi soir, nous nous sommes retrouvés dans une petite taverne pour préparer le week-end : vous noterez la conscience professionnelle  pour assurer une ambiance parfaite sur l’île. Objectif réussi après avoir décidé que les gin tonic et les mojitos seraient boissons officielles, nous pouvions partir sans crainte ! 

 

Départ samedi matin avec un bateau à 8h : comme nous étions déjà sortis jeudi soir, je m’étais couchée tôt et de plus le fait de savoir que deux heures après on serait sur la plage m’a bien motivé. 

 

Arrivés sur l’île, notre premier objectif était de trouver un endroit pour dormir…enfin après avoir fait notre premier stop à une terrasse de café, face à la mer, pour nous remettre de notre réveil matinal. Nous avons finalement fait d’une pierre deux coups puisqu’en savourant un bon jus d’orange pressé, une dame nous a proposé des chambres et l’affaire s’est conclue rapidement. 

 

Notre deuxième mission était de louer une voiture pour se déplacer dans l’île : une nouvelle fois mission réussie facilement et nous voila tous les cinq sur les routes de Serifos. 

On m’avait prévenue que les Cyclades offraient des plages de rêves et des paysages sauvages : on ne m’avait pas menti ! Nous avons trouvé une plage de sable fin, avec une eau turquoise quasi déserte pour pouvoir savourer une longue matinée au calme. Je vous préviens tout de suite que vous ne verrez pas de photo de cette plage car celles que j’avais prises ont été effacées lors d’une manipulation pour essayer de trouver la fonction noir et blanc sur l’appareil (ce n’est pas la peine de se moquer !). 

 

Comme il commençait à faire chaud, nous avons repris la route et nous nous sommes arrêtés sur une autre plage pour déjeuner au bord de l’eau de délicieux calamars et autres spécialités locales. Nous avons aussi pu admirer le pont de chargement des minerais car au début du siècle l’île avait une exploitation minière importante. 

 

En fin d’après-midi, nous nous sommes arrêtés dans le villages de Chora tout en hauteur avec ses maisons blanches, ses moulins et ses places ou le temps semble s’arrêter… L’occasion de faire  la photo officielle du week-end avec Gabriel et ses femmes ! 

 

Fin de soirée très sympa dans un bar ou nous avons pu avoir d’interminables discussions autour d’un verre de gin tonic ou d’un mojito, tout en mélangeant le grec, l’espagnol et le français, pour finir sur la petite piste de danse du café. Ce qui est amusant c’est que l’île n’étant pas très grande ni trop fréquentée après une journée nous avons déjà retrouvé des visages connus. Une petite impression d’être en terrain connu très agréable. 

 

Nuit sans histoire et un petit déjeuner sur la plage le lendemain pour se mettre en forme. Comme nous avons rendu la voiture nous sommes restes à Livadia qui est le village ou les bateaux arrivent : nouvelles baignades et siestes tout en recroisant les personnes croisées la veille. Je suis sure qu’en restant une semaine on connait tout le monde ! 

 

Bref ni le retard du bateau, ni le fait d‘être dans un espace fumeur pendant deux heures ne nous a pas fait redescendre de notre petit nuage (nous avons même recroisé le barman du bar de la veille) à tel point que Rosa et Gwenaëlle ont décidé de nous accompagner le WE prochain sur l’île de Sifnos ou nous irons avec nos deux prochains touristes Jérôme et Maya 

 

Quelques photos pour vous donner une idée… 

http://picasaweb.google.fr/Blog.mellieropoulos/WESerifosSept08# 

 

 

 

Bises 

 

Anne 

Les vacances, c’est fini….

Et oui finie la rigolade dans le Sud-Ouest, après 15 jours passés à toute vitesse nous revoilà à Athènes 

 

Quelques mots sur notre séjour à St Vivien quand même pour dire que nous nous sommes bien reposés, nous avons pu passer du temps avec Baptiste et Marie (nos neveux) et ma grand-mère que nous ne voyons pas très souvent. 

Pour la dream team Les Chipolatas, nous sommes retournés à Walibi et avons testé une attraction bien sympa, moins sympa par contre le trou à la sortie d’une attraction qui m’a permis de me fouler la cheville… 

Nous n’avons pas pu voir Isabelle Juliette et les filles comme prévu (les filles d’Isabelle bien sur, il faut suivre !!!) mais nous avons pu voir Nathalie, Miguel et leurs enfants sur leur route de retour vers Barcelone : A refaire 

 

Bien sur il y eut les incontournables des vacances : les parties de pétanque et la fameuse omelette aux cèpes de Jean-Jacques et Françoise toujours aussi bonne 

 

Bref on re-signe déjà pour l’an prochain 

 

Retour chaud à Athènes dans tous les sens du termes : nous avons quitté Toulouse avec environ 22 /23 degrés pour arriver à Athènes à 22h avec une température de 38 degrés…. Chaud aussi pour la correspondance à Francfort ou nous avons bien couru 15/20 minutes pour atteindre notre vol pour Athènes : cette année pas de shoping mais du jogging… 

Chaud enfin au niveau du boulot puisque deux articles sont parus dans la presse économique pour dire que notre société était en vente : du coup à la première heure, j’ai du faire un démenti et surtout faire le tour de la société pour rassurer les gens : Sportif ! 

Moralité : chaleur dans l’air plus chaleur au boulot, hier soir j’ai tout simplement fait un coup de chaud, heureusement que Nico a pris soin de sa p’tite femme. 

 

Aujourd’hui cela va mieux enfin j’attends la surprise du jour…. 

 

Bises 

 

Anne 

 

Ps : en rentrant ce soir, je vous mets quelques photos avec peut être un petit concours… 

En vrac, quelques brèves

Avant de partir en vacances et comme je ne suis pas sure d’avoir le temps de mettre dans l’ordre toutes les infos, quelques brèves : 

 

-          Nous avons en ce moment avec nous Hélain et Christophe pour finir cette saison bien remplie 

-          Hélain tente de conquérir le titre de visiteur le plus assidu (avec quatre visites) mais il est suivi de près par Benoît (3 visites) et en temps cumulé par mes parents (chacun sa stratégie) 

-          Comme ce blog n’est pas interdit au moins de 18 ans, je ne m’étendrais pas sur l’arrivée du pot de vaseline achetée par nos deux touristes mais grâce à cela, l’ambiance est moins grinçante… 

-          Le week-end dernier nous sommes partis faire du camping sur l’île d’Evia : une pause super avec la mer, la plage et un ruisseau d’eau douce rien que pour nous. Un avant goût de vacances ! 

-          Un concours informel de cuisinier se déroule en ce moment entre Christophe et Nico, pour mon plus grand plaisir, quand je rentre du boulot, je n’ai qu’à mettre les pieds sous la table. C’est super ! 

-          Enfin l’appart ressemble parfois au loft de secret story mais avec les activités en plus : l’enregistrement de la dernière composition d’Amplitude « La Caravane » qui devrait être prochainement mise en ligne sur le forum Amplitude (www.amplitude-sdf.com

-          Enfin je voulais souhaiter bon courage à Carole qui vient de partir pour une nouvelle expérience en Roumanie : son blog est déjà dans les liens, n’hésitez pas à lui rendre visite 

 

 

Voila pour aujourd’hui 

 

Bises 

 

Anne 

Petit test

Quelqu’un m’a dit ce week-end que notre blog n’était pas vraiment à jour : d’accord c’est exact. Mais je lui ai répondu que pour me motiver il faudrait peut être laisser des messages : ici je ne motive pas mes deux anonymes préférés (qui ont des problèmes d’identités parfois) mais tous les autres. Alors d’accord pour vous raconter la suite mais à vous de me montrer que vous venez nous voir régulièrement… 

 

Allez c’est juste un test : pour laisser un commentaire, il suffit de cliquer sur « pas encore de commentaire » si vous êtes le premier ou « x commentaires » si quelqu’un a déjà laissé un message. 

 

Si vous êtes nombreux, je vous raconterais comment Olympic airlines a transformé un simple vol en aventure « fais toi peur et soit bien crevé ! » 

 

Bises à tous 

 

Anne 

C’est beau la montagne grecque (Notre Pâques grecque 2)

Dés notre arrivée, nous sommes allés faire la connaissance de la famille avec laquelle nous allions fêter paques : et c’est parti pour le premier verre de Tsikoudia, un alcool blanc assez fort qui sera le fil rouge de ce long week-end 

Nous avons aussi pu découvrir la cuisine locale : délicieuse. 

 

Le soir nous sommes allés à l’office du vendredi Saint : ici je pense que je dois faire un petit commentaire sur la façon dont se passent les messes. En fait le Pope officie et les gens autour font un peu comme ils veulent : en l’occurrence la plupart des gens attendaient que la représentation du cercueil du Christ sorte dehors et fasse le tour de l’Eglise : ce qui se passe avant a priori les intéressait moins. Du coup, c’est une succession d’entrées et de sorties de l’église, de successions de discussions avec les uns et les autres (tiens le petit de machin est la.. et comment va votre jambe…) 

Pour tout avouer, on a tellement rien compris que les garçons sont partis en éclaireurs dans un des deux cafés du village (pour un village qui compte 40 habitants l’hiver avouez que c’est un beau score…) pour se réchauffer a coup de Tsikoudia 

Je passerais sous silence leurs difficultés linguistiques ou au lieu de demander de l’alcool ils ont demandés des poissons et des cigares ! Bref les filles les ont vite rejoints et l’ambiance est rapidement montée grâce à l’alcool servi généreusement. Heureusement l’hôtel n’était pas loin et fatigués de notre journée plutôt longue, tout le monde est allé sagement se coucher. 

 

Le lendemain, il faisait plus beau et nous sommes allés découvrir les environs : villages de montages, gorges impressionnantes, rivières, ponts en pierre et neige sur les sommets : je vais essayer de vous mettre quelques photos car c’est vraiment très beau et très loin des clichés habituels sur la Grèce. 

 

Samedi soir, c’est le grand soir : munis de nos cierges, nous attendons l’annonce de la résurrection. Dés cette annonce, c’est une explosion de joie : tout le monde s’embrasse, refait l’annonce de la résurrection, les enfants font exploser des pétards (parfois juste à coté des gens)… Bien sur on allume aussi nos cierges et nous voila partis chez la grand-mère pour fêter cela 

En Grèce, on rompt le carême avec une soupe de tripes. Je ne vous en dirais pas plus sauf qu’il semble que nous ayons eu une hôtesse sachant très bien préparer cette soupe qui à priori était composée majoritairement de foies. Bon pour faire court, je n’ai pas testé mais Nico a lui bien apprécié. 

 

Une autre tradition très sympathique consiste à frapper l’un contre l’autre un oeuf rouge (dur): celui dont la coquille ne se fêle pas, peut recommencer avec un autre œuf. Le gagnant est censé avoir de la chance pour toute l’année. Le grand gagnant de cette année ? Nico (oui je sais il y en a qui ont vraiment de la chance…) 

Fin de soirée tranquille avec une mémorable partie de loups-garous ou l’on parlait autour de la table aussi bien français, que grec, qu’espagnol ou anglais ! 

 

 

Le lendemain après une promenade à la recherche d’escargots, nous nous sommes rendus au déjeuner ou un agneau à la broche nous attendait. Parmi une bonne odeur de grillade (car toutes les familles font griller leur agneau) nous avons dégusté cette bonne viande avec des nombreux plats maisons ainsi que la désormais indispensable Tsikoudia. L’ambiance se réchauffant et la musique étant de la partie des amies grecques ont commencé à danser : ce qui a été salué par notre hote par un lancé d’assiettes. Et oui, ce n’est pas uniquement pour le folklore dans les restaux de Saint Michel, on casse vraiment des assiettes quand on est content ! Bon, ici il faut dire que la grand-mère n’a pas bien apprécié que son fils jette ainsi une bonne partie de son service à dessert mais malgré tout, elle a aussi dansé mais seulement après avoir ramassé les assiettes survivantes ! 

Nico a aussi pris sa guitare et a tenté de trouver des chants communs pour tous : pas de doute les enfants du Pirée reste un classique en la matière. 

 

Apres midi jeu, musique et discussions et le soir la revanche des loups-garous : il faut admettre qu’en fin de soirée, la fatigue et la Tsikoudia aidant les villageois ont commis gaffes sur gaffes et les enquêtes pour démasquer les loups-garous ont été du vrai n’importe quoi. Qu’importe ce fut une très belle journée ! 

 

Le lendemain fut mois amusant puisque nous avons accompli l’exploit de mettre plus de 12h pour rentrer sur Athènes : et je peux vous dire que pendant plusieurs heures notre moyenne était de moins de 20 km/h. Bref on saura pour l’an prochain qu’il vaut mieux rentrer le mardi. 

 

En conclusion une expérience vraiment unique qui nous a permis de découvrir une très belle région de Grèce et surtout des gens très accueillants qui avaient a coeur de nous faire partager cette fête. 

 

Bises 

 

Anne 

   

Et Pâques alors ?

D’accord, je suis très en retard pour vous raconter cette aventure mais comme on dit mieux vaut tard que jamais.

Donc Pâques est la fête la plus importante de l’année chez les grecs donc quelques semaines voir quelques mois avant la fébrilité est grande pour savoir où chacun va se rendre pour célébrer cette fête.

 La tension monte d’un cran en début de semaine sainte : productivité accrue pour tout finir avant de partir et toutes les discussions portent sur l’organisation de ces quatre jours quasi-sacrés (ici le vendredi et le lundi sont fériés). Nous n’avons pas échappe à la règle et le mercredi soir nous avons retrouvé nos amis pour organiser notre expédition dans le nord du pays à quelques kilomètres de la frontière albanaise. Apres la répartition des voitures, la question de l’heure du départ a été âprement discutée pour finir sur un accord sur 5 heure du matin. Si tôt ? Et oui comme tout le monde part le vendredi matin les embouteillages sont énormes et nous avons tout de même plus de 500 kilomètres à parcourir. En fait nous allons dans un petit village dans la montagne près des gorges de Vikos (non pas le roi de la pomme de terre, je l’ai déjà faite !!) chez la grand mère d’un de nos amis, ce sera l’occasion de vivre vraiment à la grecque cette fête.

Départ 5h00 du matin, petits yeux mais déjà un trafic terrible. Lorsque nous arrivons aux environs de Corinthe (soit après 100 Kms environ) la circulation est tellement dense que les péages sont rendus gratuits afin de fluidifier la circulation…. Jusqu’ici tout va bien

 Ensuite nous nous lançons sur la route entre Corinthe et Patras : C’est une des routes les plus empruntées en Grèce, c’est aussi certainement aussi une des plus pourries… Digne d’une départementale à peine entretenue et je reste polie… Mais, même si la moyenne baisse, nous sommes toujours en tête du cortège des trois voitures. Nous continuons notre périple pour prendre le pont de Rio : pont absolument superbe, très récent : à la sortie du pont ça coince un peu, on ralentit encore mais on décide quand même de faire une pause. Erreur fatale, le temps de la pause, la circulation s’est densifiée et c’est la que nous avons vu au loin une voiture prendre de feu. Circulation complètement bloquée : 30 minutes d’attente hors des voitures à discuter avec les passagers des voitures qui nous entourent pour savoir…ce qu’ils font pour Pâques bien sur !!!

Allez c’est reparti… je vous la fait courte après 7h30 nous sommes finalement arrivés à bon port sous un léger crachin qui nous laissait néanmoins deviner des paysages de montages magnifiques.

La suite ? C’est demain si vous êtes sages…

We are Back !!!!

Bon après une petite semaine pour se remettre dans le bain et assurer les urgences, je suis de retour et vais pouvoir vous donner toutes les nouvelles en retard : surveillez bien le blog cette semaine je devrais l’alimenter très régulièrement. Au passage je rappelle que peu de gens ont tenté leur chance sur le concourt concernant la symphonie du nouveau monde, il reste des lots à gagner, à vous d’essayer ! 

 

Bises 

 

Anne 

Kalo Pasxa

Et oui J-2 avant la Pâques Orthodoxe : il flotte d’ailleurs déjà sur Athènes comme un air de vacances… En effet Pâques est la plus grande fête de l’année et le vendredi et le lundi sont fériés. Si vous rajoutez à cela le 1er Mai qui arrive derrière, c’est un joli viaduc qui s’annonce. 

 

Afin de parfaire mon intégration dans ce pays, je me plie à la tradition : dés vendredi nous partons pour le nord / nord Ouest de la Grèce, près de la frontière Albanaise à Ioannina avec nos amis afin de vivre une Paques à la grecque dans les montagnes 

Puis nous rentrerons sur Athènes pour prendre l’avion et venir passer un peu de temps en France (En fait après les montagnes grecques, nous irons avec Amplitude dans les Ardennes) 

 

Moralité : je vous informe que le blog sera en congés jusqu’au 6 mai. Mais attention à la rentrée, je vous promets de vous raconter en détail les aventures de nos deux derniers groupes de touristes : mes oncles Michel et Jacques et le père de Nicolas et Colette… Et puis j’essaierais aussi de vous restituer l’ambiance de Pâques et la découverte de cette nouvelle région. 

 

En attendant je voulais aussi vous remercier pour votre fidélité, nous avons depuis trois mois maintenant plus de 400 visites mensuelles c’est vraiment bien… Mon seul regret ? Pas assez de commentaires mais je vais voir ce que je peux faire pour essayer de vous motiver 

 

Alors Kalo Pasxa (pour notre anonyme préférée, c’est la première leçon de grecque !) et à bientôt 

 

Anne 

C’est la lutte finale !!!!

Et oui il n’y a pas qu’en France que l’on sait faire des grèves et des mouvements sociaux d’ampleur … En Grèce aussi et je dois dire avec une grande maîtrise de l’organisation. 

 

En fait le parlement est en train d’examiner une reforme des retraites et cherche à unifier un système où il y a autant de caisses de retraites que de professions. Cette reforme ne semble pas satisfaire les syndicats et la fronde gronde ! 

 

Depuis plus d’une semaine la compagnie nationale d’électricité est en grève provoquant des coupures sauvages. Pour le moment nous avons été épargnés mais j’ai toujours un doute avant de prendre l’ascenseur pour monter chez nous ! Plus embêtant les éboueurs sont en grève et cela commence à devenir critique. En effet les poubelles sont collectées dans des bennes qui sont généralement ramassées tous les jours. Apres une semaine vous pouvez imaginer le tableau avec des tonnes d’ordures qui dépassent des bennes, il y en a même sur les trottoirs, sur les routes et en plus comme il fait beau, une certaine odeur commence à se dégager fortement. Franchement dans certains endroits c’est vraiment crade et en plus question hygiène ce n’est vraiment pas ça. Certains endroits on était nettoyé mais dans notre rue c’est vraiment la misère. Je dois dire que l’on apprécie d’être au 7ieme étage. 

 

Depuis le début de la semaine les banques, la poste et le métro sont en grève partielle. Cela veut dire que certains font grève, d’autres non mais comme tu ne sais pas c’est un peu un coup de chance quand ça marche ! 

 

Enfin aujourd’hui c’est le jour de la grève générale : donc plus d’hésitation pas de transports, pas de services publics, pas d’écoles, des piquets de grève devant les banques et même devant les hôtels (vu ce matin sur la place Syntagma des grévistes d’un Palace empêchant les clients d’entrer dans l’hôtel). Une grande manifestation est prévue cet après-midi et pour que le maximum de personnes puissent s’y rendre et bien le métro fonctionnera quelques heures uniquement sur les lignes qui convergent vers le lieu de la manifestation : quand je vous dit que tout est bien organisé. 

 

Vous pensez peut être que c’est l’occasion pour moi de rester à la maison : et bien non ! En allant au travail à pied dans une société où nous n’avons que trois personnes syndiquées (en grève bien sur) mais qui n’empêchent pas leurs petits camarades de travailler, je n’ai aucune excuse pour ne pas travailler ! Enfin comme la plupart des gens sont en grève, cela reste très calme. 

 

 

Voila pour les nouvelles, je  voulais aussi vous tenir au courant d’une nouvelle qui n’a pas fait les gros titres en France : 

NAUFRAGE – La croisière tourne court
Pas de victimes mais une grosse frayeur pour  280 touristes américains, japonais ou turcs. Le bateau de croisière le  »Georgis » s’est échoué jeudi en début d’après-midi sur l’îlot  »Platia » au Nord de l’île de Poros, dans le golfe du Saronique. La Police portuaire, un avion C-130, trois hélicoptères  »Sikorski », 4 dragueurs de mines, 4 Super Puma et trois torpilleurs ont été dépêchés sur les lieux de l’accident. L’opération de sauvetage s’est achevée avec succès vers la fin de l’après-midi. Tous les passagers sont sains et saufs et ont été transportés au Centre de formation de la Marine nationale de Poros. 

Pour la petite histoire c’est le fameux bateau que nous avions pris avec mes parents en mars dernier pour visiter trois îles dans la journée… Finalement nous l’avons échappée belle ! 

 

Bises à tous 

 

Anne 

 

12345...8

Elliott et Judith au royaum... |
Merci LA CCIP |
Madrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage Amerique Centrale
| Les voyages de Saïd
| africavoyage